Rapport Annuel 2015

IMG_20150912_130511

RAPPORT D’ACTIVITÉ ANNUEL 2015 DE LA FONDATION DE L’ESPÉRANCE POUR LES PERSONNES VULNÉRABLES

Le présent rapport couvre la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015 sur les activités de la Fondation, les difficultés rencontrées et les suggestions.

I-LES ACTIVITÉS MENÉES

Comme activités menées durant toute l’année 2015, on peut citer :

  • La mobilisation et l’accompagnement d’un groupe de personnes atteintes de fente labiopalatine (bec de lièvre)du département du Mayo-Tsanaga à l’hôpital Régionale de Maroua, pour subir des opérations faciales gratuite, organisé par WECCARE FOUNDATION, qui est une organisation internationale de médecins spécialistes au mois de mars 2015 ;
  • La prise en charge de deux enfants albinos de notre arrondissement par leur Association Régionale par le biais de la Fondation de l’Espérance pour les Personnes Vulnérables. Et leur participation à la journée internationale des albinos qui a eu lieu le 12 au 13 juin 2015 à Maroua.
  • L’identification et le recensement des élèves orphelins dans l’arrondissement de Soulédé-Roua pendant les mois de juillet et août 2015 ;
  • La mobilisation des élèves orphelins recenser et l’organisation de la cérémonie de distribution des fournitures scolaires à ces derniers, qui a eu lieu le 05 septembre 2015 au stade municipales de Roua ;
  • Le suivi et l’évaluation des élèves du village Doumgar qui ont bénéficié des fournitures scolaires en 2014 ;
  • L’organisation de la cérémonie de remises de dons aux élèves vulnérables de Doumgar pour l’année 2015 ;
  • La réactualisation des fichiers des élèves orphelins et personnes vulnérables dans l’arrondissement de Soulédé-Roua ;
  • L’identification et le recensement des personnes atteintes des maladies tels que la fente labiopalatine (bec de bièvre), l’Hypnos-spadie (malformation du sexe), la fistule obstétricale, l’albinisme et le Noma, Goitre ;
  • L’accompagnement des certains malades atteints de fente labiopalatine (bec de lièvre), Noma en novembre 2015 à l’Hôpital Protestante de Ngaoundéré, pour des opérations chirurgicale gratuite par des médecins généralistes et spécialistes de l’ONG Allemande dénommée HAMAMI ;
  • La production périodique des rapports de chaque activité de la fondation au cours de l’année 2016 ;
  • La participation au séminaire de formation organiser par le ministère de la justice sur la protection des enfants victimes en situation d’urgence, et la mise sur pied de la plateforme de coordination et de coopération opérationnelles des acteurs de la justice juvénile ;
  • Le renforcement du partenariat avec l’association AGADJES, les ONG WECCARE FOUNDATION et HAMAMI, ALDEPA, le Ministère de la Santé, la micro-finance EXPRESS EXCHANGE et les collectivités décentralisées ;

II- DIFFICULTES RENCONTRÉES

Au cours des activités menées par la Fondation, plusieurs difficultés ont été relevées entre autre :

  • L’absence de la carte nationale d’identité chez les malades et gardes malades ;
  • Le mauvais état de la route pour atteindre certaines cibles dans les quartiers et villages ;
  • L’insuffisance des moyens finances pour atteindre les objectifs fixés par la fondation ;
  • L’insuffisance de moyen financier pour couvrir la Région de l’Extrême-Nord ;
  • Le manque d’un local pour abriter le centre d’accueil des personnes vulnérables de la fondation ;
  • L’insuffisance de sensibilisation des personnes vulnérables sur leurs droits ;
  • Le manque de documentation et de formation pour mieux encadrer ces personnes vulnérables ;
  • Le scepticisme des populations sur l’importance d’accompagner les personnes vulnérables et/ou nécessiteuses

III-  SUGGESTIONS

Pour relever ces difficultés, il faut :

  • Apporter des réponses concrètes aux difficultés rencontrées ;
  • Amener les populations à établir leur Carte Nationale Identité auprès des services compétents ;
  • Amener les parents à établir les actes de naissance à leur enfant auprès des officiers d’état civil ;
  • Mobilisations de fonds pour la sensibilisation des populations sur la nécessité de la prise en charge des personnes vulnérables ;
  • Construire et équiper le centre d’accueil de la Fondation ;
  • Mobiliser les fonds pour l’accompagnement et la prise en charge des personnes vulnérables.
  • La participation aux séances de formation et de renforcement de capacité managériale des membres de la fondation.

Roua, le_______________

   Le Président,

                                                                                BOUBA PIERRE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s